Démarches à suivre quand on organise des obsèques

organiser des obsèques

L’organisation des obsèques se fait dans les 24 heures après la constatation de décès et au plus tard 6 jours après la disparition d’une personne. Pour simplifier l’organisation des obsèques et se concentrer au deuil, on peut confier l’organisation de la cérémonie des funérailles à une entreprise de pompes funèbres.

Démarches à entreprendre dans les 24 heures suivant le décès

Le décès d’un proche nécessite différentes procédures. La première chose à faire suite au décès d’un proche est de contacter un médecin. La constatation du décès est établie par un médecin qui délivre le certificat de décès. Lorsqu’il s’agit d’un suicide ou d’un accident, on doit prévenir la gendarmerie ou la police. Il ne faut pas oublier d’avertir ses proches, familles et amis afin d’organiser les obsèques.

On peut également choisir une société de pompes funèbres, faire la déclaration de décès ainsi que l’acte de notoriété héréditaire en se rendant à la mairie. Déterminer le lieu de conservation du corps, joindre l’employeur du défunt, le service de ressources humaines afin d’obtenir un congé pour événement familial. Il faut vérifier que la personne décédée avait souscrit une assurance décès ou si les frais d’obsèques sont couverts par sa compagnie d’assurance.

Ce qu’il faut faire dans les 6 jours suivant le décès

L‘organisateur des obsèques a 6 jours pour entreprendre l’organisation des obsèques. Durant ce délai, on doit choisir une entreprise de pompes funèbres, le mode de funérailles qui varie selon la volonté du défunt ou celle de ses proches. Il existe 2 catégories de funérailles : l’inhumation ou l’incinération du corps.

On doit également rédiger l’annonce du décès, déterminer le déroulement des obsèques comme la date et le lieu de la mise en bière, le transport du corps, le type de cercueil et de sépulture ou encore les prestations accomplies par le personnel de pompes funèbres.

Que faire un mois après les obsèques ?

Durant le mois suivant le décès, on doit prévenir plusieurs organismes de la mort de l’individu. Il faudra informer les banques et établissements de crédit du défunt pour qu’ils procèdent aux modifications d’usage. Ainsi, le conjoint demande de transformer le compte joint en compte personnel.

On doit également informer la sécurité sociale, le tribunal d’instance afin de dissoudre le PACS ainsi que la mutuelle ou assurance complémentaire santé du défunt. D’autres organismes comme la caisse de retraite et l’assurance complémentaire du défunt, le Pôle emploi, dans le cas où le défunt était en situation de chômage et qu’il était indemnisé ou préretraité…